mercredi 11 novembre 2020

11 Novembre à Cormainville

Cette année a cause de la pandemie et du confinement, 

les cérémonies devant les 3 lieux de mémoire, ont eu lieu sans public.


Aujourd'hui Maurice Genevoix est entré au Panthéon 

et avec lui tous les "poilus".

"Pitié pour nos soldats qui sont morts ! Pitié pour nous vivants qui étions auprès d’eux, pour nous qui nous battrons demain, nous qui mourrons, nous qui souffrirons dans nos chairs mutilées ! 
Pitié pour nous, forçats de guerre qui n’avions pas voulu cela, pour nous tous qui étions des hommes, 
et qui désespérons de jamais le redevenir."
 Maurice GENEVOIX, La Boue
Une bonne lecture de circonstance:

lundi 2 novembre 2020

La presse en parle

 de l'exposition de l'association philatélique dunoise:
Vous pouvez le lire en ligne sur le site du journal l'écho républicain: 

ici

L'Association philatélique dunoise n'a pas ménagé ses efforts pour rassembler et présenter les événements de manière thématique, sur huit panneaux.

Le vernissage a rassemblé, autour du maire (DVG) Fabien Verdier, plusieurs de ses adjoints et conseillers municipaux dont Marianne Ferré, adjointe déléguée aux associations, samedi.

« Qualité et diversité des documents »

Vincent Laigret, président de l'Association philatélique dunoise, a brossé le contexte historique national avant d'aborder les incidences locales. L'essentiel de ses propos était consacré aux divers moyens de communiquer et de transmettre du courrier et des informations vitales en ce temps de guerre : ballons montés, pigeons voyageurs, boules de Moulins au fil de la Seine, télégraphie.

Au niveau postal, ce sont les ballons montés qui illustrent particulièrement 1870 : 67 d'entre eux ont ainsi quitté Paris assiégé, emportant courrier et passagers. Le 55 e aérostat a été dénommé "Ville de Châteaudun", en hommage à la défense dunoise. Il a quitté la capitale le 6 novembre pour se poser à Reclainville, près de Voves.

Gérald Machurez, conseiller délégué à la culture, a apprécié « la qualité et la diversité des documents présentés : timbres allemands, courriers échangés par divers moyens, journaux et émissions françaises. »

Christine Fernandez, la directrice de la médiathèque, qui offre régulièrement depuis plusieurs années une vitrine aux riches collections des Dunois philatélistes, a mis en avant « les compétences des exposants et leur travail énorme, » insistant sur leur apport humain lors des visites guidées à l'intention des visiteurs. La médiathèque a d'ailleurs complété l'exposition par des documents issus de ses propres archives, comme ce volume qui porte la trace d'un éclat d'obus, reçu lorsque la bibliothèque municipale occupait les anciens locaux de la rue de Belfort.

Pour sa part, Fabien Verdier a évoqué « le lien important entre le timbre et l'histoire par les divers moyens écrits. Cette exposition s'inscrit dans le calendrier des commémorations de 1870 dans un devoir de mémoire étalé sur plusieurs semaines. »

La visite qui a complété ce vernissage a permis à chaque exposant de commenter sa présentation sous le regard intéressé des élus. L'édile remarquait en particulier le document du décret de Léon Gambetta, en date du 20 octobre 1870, stipulant que Châteaudun « a bien mérité de la patrie pour sa défense héroïque » (deux jours après les combats).

Pratique. L'exposition est visible jusqu'au 7 novembre, aux heures d'ouverture de la médiathèque, 36 boulevard Grindelle à Châteaudun. Contact au 02.37.45.23.54.

et voir des photos de l'exposition : ici

samedi 31 octobre 2020

Vernissage de l'exposition philatélique

 de l'association philatélique dunoise à la Médiathèque de Châteaudun: 

en présence de Fabien Verdier, maire de Châteaudun, 

Vincent LEGRET , le président de l'association

a présenté les timbres et les documents exceptionnels, de cette exposition:

Jean Marie BOURGERY avait également, un grand panneau avec des timbres :
Lien utile pour visiter virtuellement cette exposition sur: